Sélectionner une page

Mirakl, QEDIT, Brennus Analytics… Autant de startups accompagnées par Spike. Elles partagent une ambition de croissance et de création de valeur. Elles ont aussi en commun une passion sincère, qu’elle soit pour une technologie ou même un idéal.

Mais pour autant, derrière ces dynamiques analogues, se cache une grande diversité d’enjeux et de business models. Jeunes pousses, licornes, zèbres et même cafards : il existe de nombreuses manières de caractériser les startups. De la même manière, chaque organisation, en fonction de ses aspirations et de son business model, aura des besoins de recrutement différents. Par exemple, une startup en seed ne recrutera pas les mêmes profils et dans les mêmes proportions qu’une scale-up.

Examinons, au travers d’un retour d’expériences relatif à trois clients servis par Spike, quels sont les enjeux et les défis spécifiques à relever en termes de recrutement.

Mirakl, QEDIT, Brennus : 3 business models, 3 enjeux de recrutement

 

Mirakl : des besoins en recrutement animés par une dynamique de scale

Mirakl n’est plus une startup mais une scale-up. Avec plus de 200 entreprises clientes, soit 200 marketplaces parmi lesquelles Wal-Mart, Carrefour, Leclerc, ou celles de Siemens ou d’Accor – Mirakl revendique un leadership mondial dans son domaine, les plateformes de marketplace tant pour les distributeurs que pour les entreprises en B2B. Mirakl compte  250 collaborateurs et collaboratrices et est implantée dans cinq pays ( France, États-Unis, Allemagne, Espagne et Royaume-Uni). Aujourd’hui encore, et plus que jamais, Mirakl est en très forte croissance : « Nous sommes 250 aujourd’hui et nous voulons être 500 dans 3 ans. Nous connaissons une phase d’accélération dans tous les métiers. » indique Florian Bressand, COO chez Mirakl. Du point de vue du recrutement, le défi consiste à accompagner cette dynamique de scale, qui impose d’aller vite, tout en conservant des standards de qualité élevés dans les profils de candidats et candidates sélectionné·es.

Spike accompagne Mirakl dans tous ses recrutements business (vente, marketing, Customer Success). Ce sont des fonctions cruciales : la solution de marketplace que vend Mirakl est très stratégique et implique un changement de business model. Pour répondre aux enjeux de Mirakl, Spike développe une approche de co-construction : définir les besoins, affiner les profils ciblés, faire évoluer l’organisation par la création de nouveaux rôles. Pour Florian Bressand « C’est ce travail très itératif et collaboratif, tant dans le problem-solving que dans le design d’organisation, qui nous permet d’être précis, chirurgical et d’intégrer des profils rares et à forte valeur ajoutée pour notre activité. »

QEDIT : des besoins en recrutement structurés par des impératifs de business development 

En deux ans d’existence, les besoins de QEDIT, startup franco-israélienne qui développe une solution d’entreprise Blockchain en Zero-Knowledge, ont beaucoup évolué.

QEDIT a d’abord recruté une équipe de développeurs, pour implémenter la vision des fondateurs. Ces efforts ont abouti sur un prototype, puis un produit. Franchir le cap d’après, pour QEDIT, passait par le recrutement de VP (Vice Presidents), c’est-à-dire par l’instauration d’un niveau intermédiaire entre les fondateurs et l’équipe qui développe le produit et le business au quotidien. « Intégrer ces VP a demandé, de part et d’autre, de l’adaptabilité. En effet, pour les fondateurs, il s’agissait de faire de la place à de nouveaux leaders, au sein d’un nouvel organe : l’Executive team. L’équipe initiale a dû accepter ce nouvel échelon managérial. Quant aux VP, il n’était pas forcément évident pour eux de prendre place dans un projet qu’ils ont rejoint deux ans après sa naissance et de réussir à le faire grandir. » soulignent les cofondateurs de QEDIT.

Du point de vue de la politique de ressources humaines, le challenge se situait donc à trois niveaux : le recrutement, l’onboarding et le changement culturel ! Spike a accompagné cette phase de croissance. D’abord, par le recrutement et le sourcing de profils spécifiques et pointus, en phase avec les besoins et la culture de QEDIT. Ensuite, par un accompagnement en ressources humaines post-recrutement. L’enjeu était d’assurer la continuité de QEDIT et le succès de sa transition.

Brennus Analytics : des besoins en recrutement motivés par un impératif commercial

Brennus Analytics, startup qui développe un outil de pricing basé sur l’intelligence artificielle, est également en forte croissance. Fondée il y a 3 ans, la jeune entreprise a doublé son effectif en l’espace de 15 mois, pour atteindre aujourd’hui 20 personnes.

Contrairement au modèle de QEDIT, d’une croissance et d’un recrutement par couches managériales, les recrutements de Brennus Analytics ont été motivés par des impératifs commerciaux. « Le développement est un enjeu éminemment stratégique pour nous. Cela demande une consolidation de notre équipe sur certains aspects : une équipe client à développer au fil de la croissance, des fonctions de communication et marketing à étoffer et bien sûr la dimension commerciale et ventes qui est un besoin fort et constant. » souligne Grégoire Saint-Guily, CEO de Brennus Analytics.

Spike a accompagné le développement commercial de Brennus Analytics à différents niveaux. Tout d’abord, en soutenant leurs enjeux business, par le recrutement et l’intégration de profils divers. D’une part, des profils opérationnels orientés vente et clients : ils sont capables de se situer sur les phases de pre-sales et post-sales ainsi que d’apporter des expertises sectorielles et fonctionnelles (Head of Clients Services, Customer Success Manager). D’autre part, des fonctions qui viennent soutenir le développement commercial de Brennus Analytics : Responsable communication et contenus.

Brennus Analytics doit également s’adapter, d’un point de vue organisationnel et opérationnel, à la forte croissance de ses équipes. Spike intervient ainsi dans la structuration de leur organisation.

« Ce que nous apprécions, c’est l’engagement de Spike dans la relation : des échanges faciles et réguliers, un fonctionnement en toute transparence par le recours à des outils partagés. Ce climat de confiance est très précieux et nous assure beaucoup de confort et d’efficacité. » conclut Grégoire Saint-Guily.

Startup ou scale-up : le recrutement se fait sur mesure ! 

De nombreuses startups, au moment de leur création et même après, s’interrogent sur le meilleur format pour répondre à leurs besoins de recrutement : faut-il développer une équipe en interne ou déléguer à une agence ?

Mirakl, QEDIT, Brennus Analytics… ces trois cas de clients servis par Spike le démontrent : la question ne peut être posée de façon aussi binaire !

Par son approche, Spike efface la limite interne-externe. Le recrutement comme les modalités d’exécution se font sur mesure. Et à chaque nouvelle rencontre, à chaque nouveau besoin, de nouvelles modalités peuvent s’inventer.

Ce qui compte, en chaque instant, c’est l’exigence de qualité, faite d’engagement, d’authenticité et d’empathie.